Fêtes en Inde

Un nombre incalculable de festivités plus ou moins importantes rythment la vie des Indiens tout au long de l’année. Il peut s’agir d’un grand festival hindou tels que la Durga Puja ou Diwali ; ou alors d’une célébration de village en l’honneur de la divinité du temple exhibée pour l’occasion dans un champ, entourée de musiciens et de quelques vaches aux cornes peintes de couleurs vives ; ou bien d’une procession de mariage avec des danses dans les rues accompagnées par la fanfare locale sous les lumières de lustres alimentés par un groupe électrogène mobile ; ou encore d’une manifestation culturelle majeure, tel le festival de danse de Bharata Natyam à Chennai.

Les festivités les plus spectaculaires ont pour la plupart lieu durant les mois d’hiver. Vous trouverez ci-après une sélection de fêtes parmi les plus pittoresques, présentées mois par mois. Du fait que la plupart d’entre elles sont déterminées par le calendrier lunaire, les dates de certaines fêtes, même parmi les plus importantes peuvent varier d’une année sur l’autre.


JANVIER

Dans toute l’Inde

Fête de la République :
Le plus grand jour férié indien marque la création de la République indienne et l’adoption de sa Constitution en 1950. Les festivités sont spectaculaires à New Delhi où la garde présidentielle ouvre un long défilé composé de chars d’apparat, de militaires, de danseurs, de chameaux et d’éléphants.

Inde du Nord

Wonderful Workshops (Magnifiques ateliers) : Jaipur (Rajasthan),
Un certain nombre d’ateliers artisanaux sont présentés durant cette semaine. Initiez-vous à la peinture, à la couture, au graphisme rajasthani etc.

Lohri : Pendjab,
Musiques et danses célèbrent le milieu de l’hiver. Des bûchers sont allumés devant les habitations.

Kumbh mela : Prayag (Uttaranchal),
Cet impressionnant rassemblement religieux de purification se tient tous les 3 ans alternativement dans l’une de ces quatre villes : Allahabad, Nasik, Ujjain ou Haridwar. Selon la légende, chacune de ces villes fut érigée à l’endroit où Vishnou renversa une goutte du précieux nectar de l’immortalité, permettant ainsi aux âmes pieuses d’accéder au royaume des dieux. Des millions de pèlerins hindous et de religieux de toutes croyances se retrouvent pour un bain sacré. Ce rassemblement attire dans son sillage une foule de marchands et d’artistes.
Les touristes étrangers commencent à s’intéresser à ces festivités de la Kumbha Mela, mais il faut savoir que l’infrastructure est rudimentaire et que l’hygiène n’est pas toujours au rendez-vous.

Makar Sankranti (Festival du cerf-volant) : Inde du Nord,
Des participants de tous âges font évoluer des cerfs-volants de papier aux couleurs vives. Des combats de cerfs-volants sont organisés sur les toits : à cette occasion, les fils qui les dirigent sont enduits de colle et de débris de verre qui les transforment en armes fatales pour les cerfs volants adverses.

Jaipur Literature Festival : Jaipur (Rajasthan),
De la littérature nationale à la littérature internationale, ce festival est l’un des plus importants en la matière en Asie. Participez à des lectures, des débats, des discussions et autres performances interactives afin de mettre en valeur la culture rajasthani.

Dover Lane Music Festival and music conference : Calcutta (West Bengal),
Le Dover Lane Music Festival est l’un des plus grands festivals de musique et de danse classique indienne depuis plus de 50 ans. Ce festival s’étend sur 6 jours en décembre ou janvier selon les années, et réunit aussi bien les jeunes que les anciennes générations de musiciens classiques indiens.

Foire de Nagaur : Nagaur (Rajasthan),
La foire de Nagaur est l’un des plus importants marchés aux bestiaux de l’Inde. Pendant plusieurs jours, ce sont des milliers de dromadaires, de chevaux, de bovins, en particulier les superbes bœufs blancs de la région, qui changent de mains. Cet immense marché est placé sous le patronage de Ramdeo, considéré comme une incarnation de Vishnou. C’est aussi l’occasion d’assister à de nombreux spectacles : concours de traction, courses de chameaux, danses et chants …

Baneshwar Festival : Rajasthan, Madhya Pradesh, Gujarat,
Festival religieux en l’honneur de Shiva.

Festival du Désert : Jaisalmer (Rajasthan),
Une fois par an en hiver, les dunes du désert du Thar s’animent pendant 3 jours à l’occasion du Festival du Désert, quand toute la population de la ville et de la région viennent, parée de ses plus beaux atouts, assister aux représentations de danses traditionnelles, de musique rajpoute et tzigane, aux courses de chameaux, aux spectacles de charmeurs de serpents, marionnettistes et acrobates, dans une ambiance de spectacle de rue …
Un festival coloré et unique dans un cadre exceptionnel qu’est celui du désert du Thar.

Cérémonie de la retraite : Delhi,
Cérémonie impressionnante, qui a lieu au coucher du soleil au pied de Raisina Hill. Après une parade de fanfares, tandis que les chameaux demeurent alignés sur les remparts, la sonnerie aux morts retentit, jouée d’un pavillon par un unique clairon au moment où l’étoile polaire apparaît.

Saptak Music Festival : Ahmedabad (Gujarat),
Ce festival inauguré par Ravi Shankar en 1980, a lieu tous les ans pendant 11 jours début Janvier. Organisé par l’association de l’école de musique de Saptak, ce festival programme aussi bien de la musique classique indienne, que de la musique folk du Rajasthan et du Penjab, ou encore de la danse.

Sufi Music Festival, Nagaur (Rajasthan),
Nommé aussi « Sufi Darbar », ce festival se tient au fort de Nagaur, magnifique construction dont la fondation remonte au 4ème siècle de notre ère (sa forme actuelle, majestueuse et imposante, date du 12ème siècle), et accueille pendant quelques jours des artistes soufis du monde entier (Iran, Egypte, Turquie, Inde, etc.). On peut y découvrir divers types de musique : Qawwalis, traditionnel rajasthani, classique indien et autres. Le festival coïncide avec la Foire de Nagaur (voir ci-dessus), autre grand évènement annuel haut en couleurs.

Festival de danse folklorique : Delhi,
Les salles de spectacle de la capitale accueillent de nombreux spectacles de danses de toute l’Inde.

Inde du Sud

Fête des Reis magos ou Rois mages : Goa,
Processions religieuses à Cansaulim, à Chandor et autour des églises des Rois mages.

Malabar Mahotsavam : Calicut (Kerala),
Tous les ans du 13 au 16 janvier le festival de Calicut présente de la danse et de la musique classique d’Inde du Sud, du théâtre, de la littérature, Etc.

Pongal : Tamil Nadu,
Cette célébration de la fin des moissons du riz est la fête la plus importante du sud de l’Inde. C’est au Tamil Nadu qu’elle est la plus pittoresque : les 4 jours de fête commencent par le nettoyage des maisons et du bétail, puis les vaches sont peintes et les femmes dessinent des kolam (motifs élaborés avec du riz) sur le pas de leur porte. Le jour du Pongal (« ébullition »), le premier plat de la nouvelle récolte de riz est mis à cuire dans une marmite avec du sucre de canne et du curcuma – selon la tradition, plus le mélange bouillonne et déborde, meilleure sera la récolte suivante. Le lendemain, les vaches aux cornes peintes sont décorées de guirlandes. Des courses de bétail sont organisées à travers les villages, conduites par les hommes jeunes.

Swathi Tirunal Sangeet Otsavam : Trivandrum – Kuthiramalika Place (Tamil Nadu),
Festival de musique carnatique organisé par la famille royale.

Mamallapuram dance festival : Mahabalipuram (Tamil Nadu)
Le festival de danse de Mahabalipuram est organisé tous les ans pendant 4 semaines de début janvier à début février. Différentes danses classiques y sont présentées tels que Bharat Natyam, Kuchipudi, Kathak, Mohiniattam, Odissi et Kathakali.

Marche des éléphants : Kerala,
Parade de plus de 100 éléphants caparaçonnés, de Thrissur à Thiruvananthapuram pendant 3 jours, durant lesquels des courses de « bateaux serpents » (longues barques à rames) sont organisées à Alappuzha. La finale spectaculaire du 4° jour comporte de nombreuses danses folkloriques du Kerala rarement visibles, ainsi que des démonstrations de Kalaripayat (art martial local).

Banganga Festival : Mumbai (Maharashtra),
Festival de musique classique indienne organisé chaque année pendant deux jours par le MTDC (Maharashtra Tourism Development Corporation), au réservoir historique de Banganga datant du 13ème siècle.

Thyagaraja Music Festival : Thiruvaiyaru (Tamil Nadu),
Festival de musique carnatique qui a lieu tous les ans, en janvier pendant 8 jours en hommage au saint Shri Thyagaraja Swami.

Deepam : Madurai (Tamil Nadu),
Aussi connue sous le nom de Float Festival, cette fête commémore l’anniversaire de Tirumala Nayak, qui régna sur la région au XVII° siècle. Les divinités des temples sont habillées de soie, guirlandes et bijoux avant d’être conduites en procession jusqu’au grand réservoir de la ville. Là, elles sont placées sur des barges tirées dans l’eau au milieu des chants et des danses.

Hampi Utsav, Hampi (Karnataka),
Le festival d’Hampi est organisé tous les ans pendant la première semaine de Novembre par le gouvernement du Karnataka. Festival culturel dans toute son excellence, on peut y voir et entendre aussi bien de la danse, du théâtre, de la musique, des spectacles de marionnettes, des processions dans l’un des lieux les plus magiques de l’Inde…

FÉVRIER

Dans toute l’Inde

Shivaratri :
« Nuit de Shiva » : les adeptes de Shiva passent la nuit entière à adorer leur divinité et les principaux temples dédiés à Shiva résonnent de prières, de musique, de tintements de cloches et de chants au gré des processions. Cette célébration correspond à la nuit où Shiva a dansé le « Tandav », sa danse cosmique. Les dévots jeûnent et veillent toute la nuit pour attirer sa bienveillance, et festoient le lendemain. Les lieux privilégiés pour y assister sont Chidambaram (Tamil Nadu), Khajuraho (où une foire de 10 jours est organisée), Mandi, Rameshvaram, Udaipur et Bénarès.

Inde du Nord

Shekhawati Festival : Shekhawati (Rajasthan),
Créé en 1996, le festival a pour vocation de présenter, tous les ans en février, l’art et la culture du Shekhawati comme les jeux traditionnels ainsi que les arts folkloriques comme le Mehandi, Madana et Bandhej.

Taj Mahotsav : Agra (Uttar Pradesh),
Organisé par l’office du tourisme de l’Uttar Pradesh, cet évènement culturel a pour vocation de réunir tout les arts et artisanats indiens. Différents spectacles présentent de la danse indienne comme celle des Sapera du Rajasthan, de la poésie, de la musique, des ateliers d’artisanat et même des courses et des jeux à dos de chameaux et d’éléphants.

Festival de danse de Khajuraho : Khajuraho (Madhya Pradesh), février-mars
Les temples de Khajuraho comptent parmi les plus célèbres de toute l’Inde. La finesse et l’élégance de leurs sculptures sont sans égales dans toute l’histoire de l’art indien. Depuis quelques années, ils sont devenus une semaine par an le décor privilégié de représentations de danses traditionnelles indiennes où sont conviés les plus grands artistes de toutes les régions et de toutes les écoles : Kathak, Bharat Natyam, Odissi, Kuchipudi, Manipuri, Kathakali ou même danse moderne indienne.

Elephant Festival : Jaipur (Rajasthan),
Le festival de l’éléphant a lieu lors de la fête annuelle de Holi, le festival des couleurs. C’est l’occasion d’assister à des courses, du polo et des processions de ces étranges pachydermes décorés, animés par des groupes de danseurs et musiciens du désert dans une ambiance très colorée.

Fêtes des roses : Delhi,
Floralies organisées en présence de juges expérimentés durant lesquelles des prix sont décernés, avec, en toile de fond, le grand tombeau de Safdarjung. Soucis, glaïeuls, chrysanthèmes et autres fleurs sont exposées à Purana Qila. A la même époque, des prix sont décernés aux plus beaux massifs floraux créés sur les ronds-points de Delhi – des panneaux désignent les vainqueurs.

Festival Tansen : Delhi,
Il existe en fait deux festivals honorant ce grand musicien, sujet à la cour de l’empereur moghol Akbar ; l’autre se déroule dans sa ville natale, Gwalior, au mois de Décembre. Tansen a contribué à créer le Dhrupad, forme majestueuse de la musique et du chant instrumentaux traditionnels hindoustanis, ainsi que le Gwalio gharana, forme particulière de chant. Lors de ces deux festivals, des chanteurs et musiciens célèbres jouent durant plusieurs jours.

Festival de musique Dhrupad : Delhi et Bénarès,
Ce festival vous donnera l’occasion d’écouter de grands musiciens maîtrisant cette musique traditionnelle exigeante et complexe du nord de l’Inde.

Konark Dance Festival : Konark (Orissa), March
Festival de danses et de musiques classiques indiennes organisé par l’office du tourisme de l’Orissa en partenariat avec le Centre de recherche Odissi. Au-delà de la musique et de la danse, différents artisanats y sont présentés.

Inde du Sud

Nishagandhi Nritya Festival : Trivandrum (Kerala),
Le festival de danse de Nishagandhi Nritya est organisé par l’office du tourisme du Kerala et a lieu au théâtre en plein air de Nishagandhi. On peut y voir différents styles de danses : Bharath natyam, Mohiniyattam, Kathak, Odissi, ballets modernes, et autres formes folkloriques.

Ulsavom : Ernakulam (Kerala),
Ces festivités qui s’étalent sur 8 jours au temple de Shiva comportent une procession d’éléphants, des danses et de la musique.

Natyanjali Festival : Chidambaram (Tamil Nadu),
Le festival de danse classique de Natyanjali est organisé chaque année pendant cinq jours dans le temple de Nataraja, construit il y a plusieurs milliers d’années à l’effigie de Shiva. Ce festival est dédié à Shiva, le danseur universel, et commence le jour de Maha Shivaratri.

MARS

Dans toute l’Inde

Holi :
Bien que cette fête hindoue soit plus ou moins célébrée sur l’ensemble du territoire, c’est au Rajasthan qu’elle déploie toute son exubérance. Elle marque la venue du printemps et le triomphe du Bien sur le Mal. On procède au grand nettoyage des maisons et on jette dans des feux de joie les possessions dont on ne veut plus. La veille de Holi, le premier plat de lentilles est cuit sur un grand feu commun, puis mangé cérémonieusement à la maison. Le jour même de Holi, les règles sociales sont suspendues jusqu’à midi : hommes et femmes flirtent, dansent dans les rues et s’éclaboussent d’eau rose en se lançant des poignées de poudre de couleur rose, rouge ou mauve. Puis les enfants, personnes âgées et visiteurs se joignent à la fête. A Mathura et dans des villages environnants qui vénèrent Krishna, les fêtes sont débridées et l’on peut assister à des pièces de théâtre évoquant la vie de Krishna. Veillez à porter de vieux vêtements ce jour-là.

Inde du Nord

Jaipur Heritage Internationnal Festival : Jaipur (Rajasthan),
Ce festival international organise aussi bien des concerts de musique classique indienne, folklorique du Rajasthan que de la fusion, du rock et même des soirées électro. Outre la musique, le festival programme aussi des représentations de danse, de théâtre, mais aussi des cafés littéraires, des ateliers d’artisanat et des expositions d’art, tout cela sous l’étoile de la création artistique et de l’échange entre la culture indienne et la culture occidentale.
Ce festival est d’autant plus intéressant que ces différents évènements qui animent la ville pendant 10 jours ont souvent lieu dans des espaces patrimoniaux tels que temples, palais ou havelis.

International Yoga week : Rishikesh (Uttar Pradesh),
Cet évènement se déroule pendant une semaine entière à Rishikesh, une petite ville située au pied de l’Himalaya. Des conférences et des démonstrations ont lieu pendant toute cette semaine du Yoga.

Festival du Rajasthan : Jaipur (Rajasthan),
Le festival du Rajasthan organisé par l’office du tourisme du Rajasthan a lieu tous les ans fin Mars. Festival culturel, en son sens le plus large, c’est l’occasion de découvrir la culture Rajasthani aussi bien sur le plan culinaire que musical, mais aussi à travers ses danses, ses sports, son artisanat ou encore lors de la projection de films. C’est aussi un festival international qui permet de développer les échanges interculturels.

Gulabi Chait : Varanasi (Uttar Pradesh),
Le festival de musique Gulabi Chait ou le Gulabi Mahotsav est organisé tous les ans par l’organisation culturelle Kala Prakash fin Mars – début Avril. Ce festival est dédié tout particulièrement au style Thumri qui combine des ragas classiques à des mélodies folkloriques.

Inde du Sud

Carnaval : Goa,
Durant les quatre jours précédant le carême, ce carnaval costumé en plein air se déroule dans une ville différente chaque jour : Panaji, Margao, Mapusa et Vasco. Tout le monde est invité aux festivités animées par des processions, groupes de danse, barbecues et parades de chars qui emplissent les rues des villes et villages et se prolongent toute la nuit sur les plages.

AVRIL

Dans toute l’Inde

Nouvel an hindou :
Jour férié officiel donnant lieu à de nombreuses festivités locales.

Mahavira Jayanti : Gujarat,
Les jaïns célèbrent Mahavira, 24° Tirthankara et fondateur de leur religion, en organisant des pèlerinages sur des sites sacrés tel que Palitana. Des cérémonies ont aussi lieu à Ranakpur et à Shravanabelgola.

Inde du Nord

Gangaur : Rajasthan,
C’est à Udaipur qu’il importe d’assister à la grande fête de printemps du Rajasthan, célébrée environ deux semaines après Holi. Gauri (nom qui désigne parfois la femme de Shiva, Parvati) est la déesse de l’abondance et de la fertilité. Les femmes prient dans les temples devant son effigie, lui demandant bonheur et fidélité dans le mariage. Puis, vêtues de jaune, elles portent ces effigies jusqu’au lac Pichola, où elles leur donnent un bain rituel tout en chantant. Cette fête est aussi célébrée au Bengale et dans l’Orissa, où elle est appelée Dolajyatra.

Mewar Festival : Rajasthan,
Le festival Mewar est célébré pour annoncer l’arrivée du Printemps et coïncide avec le festival de Gangaur.

Baisakhi :
Cette fête du printemps est célébrée avec une ferveur toute particulière dans les collines : les habitants dansent entre les amandiers en fleurs des vergers et les champs de blé vert du Pendjab. Les Sikhs commémorent aussi la transformation de Guru Govind Singh de fidèle en Khalsa (être pur) en 1689.

Inde du Sud

Minakshi Kalyanam : Madurai (Tamil Nadu),
Durant 10 jours, les fidèles emplissent le vaste temple de Minakshi, véritable dédale, pour y commémorer le mariage de Minakshi (autre nom de Parvati) avec Shiva. Les cérémonies se concluent par une grande procession de divinités sur un immense ratha, char de parade ou de procession. Cette fête est plus impressionnante que le rassemblement similaire de Puri, pourtant plus connu.

Procession de tous les saints : Goa,
La procession de Tous les saints du Troisième Ordre franciscain a lieu le lundi qui suit le dimanche des Rameaux à St Andrew’s Church (Velha Goa). Des statues de saints sont promenées en procession sur des chars décorés, selon une tradition qui remonte au XVII° siècle.

MAI

Inde du Nord

Escape Festival : Naukuchiatal (Uttarakhand)
ESCAPE est un festival de musique et d’art, pour les passionnés mais aussi pour le grand public. Installé sur les rives du lac Naukuchiatal en Uttarakhand, le festival accueille chaque année au mois de mai environ 200 artistes venant de tous les champs de création qui passent 3 jours intenses à créer et échanger ensemble. Depuis son lancement en 2009, Escape a su s’établir comme une référence attendue par le public grâce à l’excellence de son organisation et la satisfaction de ses participants.

Buddha Purnima : Bodh-Gaya (Bihar),
Célébrée par une nuit de pleine lune dans tous les lieux sacrés bouddhiques, cette fête commémore la naissance du Bouddha, son Eveil et son accès au nirvana. L’expérience est particulièrement intense à Bodh-Gaya, où le Bouddha vécut son éveil.

Summer festival : Mount-Abu (Rajasthan),
Organisé à Mont-Abu, ce petit festival de danse et musique folklorique du Rajasthan demeure l’endroit le plus froid du Rajasthan à cette période.

JUILLET

Inde du Nord

Hemis Setchu (Festival d’Hemis) : Leh (Ladakh),
Hemis est le plus grand monastère bouddhiste du Ladakh. Tous les ans, le monastère célèbre l’anniversaire du Gourou Padmasambhava.
Vêtus de costumes traditionnels, les habitants viennent assister en nombre au spectacle de deux jours qui comporte, entre autres, de merveilleuses danses chaam accompagnées de cymbales et de tambours. Habillés de soie et arborant des masques effrayants, les lamas jouent des drames dansés et mimés issus de la mythologie bouddhique. La fête se termine par le triomphe symbolique du bouddhisme sur l’ignorance.
Tous les douze ans (en 2004 pour la dernière fois), le grand thangka (peinture tibétaine sur tissu) du gompa (monastère) est déroulé et étendu sur la façade entière du bâtiment.

Festival de cinéma asiatique et arabe : Delhi,
9ème édition du festival de cinéma asiatique et arabe qui donnera lieu à 10 jours de projections de films à Siri Fort, l’Alliance Française et le PVR Plaza & Rivoli.

AOÛT

Dans toute l’Inde

Fête de l’indépendance :
Ce jour férié dans tout le pays commémore la date anniversaire de l’indépendance de l’Inde, le 15 Août 1947, lorsque le vice-roi Lord Mountbatten transféra le pouvoir à Jawarharlal Nehru. Tous les ans, à Delhi, le Premier ministre prononce un discours télévisé depuis les remparts du fort Rouge et le Rashtrapati Bhavan est illuminé.

Inde du Nord

Teej : Rajasthan,
Si vous avez souffert de la chaleur et de l’humidité qui règnent au Rajasthan avant la mousson, vous vous réjouirez avec les habitants qui fêtent l’arrivée des pluies par des chants et des danses, et décorent les rues avec des balançoires ornées de guirlandes fleuries. Les femmes arborent des voiles rayés de vert. Ces festivités célèbrent aussi le mariage de Shiva et de Parvati. A Jaipur, une procession d’éléphants caparaçonnés accompagne l’effigie de Parvati et la foule de fidèles du domicile symbolique de ses parents à celui de son époux.

Janmashtami : Vrindavan (Uttar Pradesh),
Les célébrations de l’anniversaire de Krishna sont à voir dans des villages associés à sa jeunesse mythique tumultueuse, particulièrement à Vrindavan, au sud de Mathura. Parmi les festivités organisées dans les temples, vous pourrez assister aux célèbres chorégraphies lyriques Ras Lila, qui se dansent en cercle comme le montrent les miniatures représentant Krishna avec son épouse Radha.

Inde du Sud

Nehru Trophy Boat Race : Allepey (Kerala),
Tous les ans, le deuxième samedi du mois les bateaux fins, longs et élégants avec à son bord des centaines de rameurs se pressent pour gagner la course.

Ganesh Chaturthi :
Fête anniversaire de Ganesh, le très populaire dieu à tête d’éléphant. Grand activité dans tous les temples dédiés à ce dieu pendant 10 jours. Le festival se termine par une longue procession et l’immersion de l’effigie de Ganesh dans l’eau.

Onam : Kottayam (Kerala),
Les moissons et le nouvel an sont célébrés ensemble lors de festivités qui durent une semaine entière jusqu’à la pleine lune. Outre les repas de fête et les danses, les régates de bateaux serpents sur les backwaters, notamment celles de Kottayam, constituent le point fort d’Onam : des équipes pouvant atteindre 100 rameurs propulsent de longues barques en chantant et poussant des cris de guerre, tandis qu’un équipier marque le rythme avec un bâton en bois.

SEPTEMBRE

Inde du Sud

Ganapati : Mumbai(Maharashtra),
Lord Ganesh, le dieu à tête d’éléphant de la bonne fortune et de la prospérité convient admirablement à la riche Mumbai (Bombay ), où tout s’arrête durant les festivités. Plus de 6000 effigies d’argile peintes de couleurs criardes sont fabriquées tous les ans, les plus grandes par des usines qui les exposent sur des camions. Les 10 jours de fête commencent par des puja (offrandes et prières) à des effigies plus petites dans les foyers et au coin des rues. Le jour de la pleine lune, les habitants exhibent leurs idoles en procession jusqu’à Chowpatty Beach, plage décorée pour l’occasion de sculptures en sable de Ganesh multicolores. Ils dansent, chantent et se jettent de la poudre rose ; ils confient ensuite les effigies à la mer et les regardent s’éloigner, puis disparaître dans l’eau.

Chembai music festival : Thiruvananthapuram (Kerala),
Tous les ans, en septembre, le festival de musique carnatique de Chembai a lieu durant 11 jours dans la capitale de l’Etat du Kerala : Thiruvananthapuram (Trivandrum). Ce festival se perpétue en mémoire du grand musicien carnatique : Chembai Vaidyanath Bhagawathar.

OCTOBRE

Dans toute l’Inde

Diwali :
Bien qu’elle existe sur l’ensemble du territoire, mieux vaut assister à cette fête hindoue dans le Nord, où elle déploie toute son exubérance. Environ 4 semaines après Dussehra, Diwali célèbre le retour d’exil de Rama avec son épouse saine et sauve à Ayodhya. De petites lampes à huile en terre cuite montrent la voie au couple et accueillent aussi Lakshmi, déesse de la fortune, marquant ainsi le début du nouvel exercice financier hindou.
Deux jours avant, les maisons sont nettoyées de fond en comble, puis les femmes tracent sur le sol des dessins traditionnels, les mandana, et s’ornent les mains de décorations au henné. Le soir de la nouvelle lune, elles illuminent leur maison et vont, vêtues de neuf, déposer des fleurs et des petites lampes à huile de temple en temple. On invoque la déesse Lakshmi pour qu’elle apporte chance et prospérité. Les marchands qui célèbrent particulièrement ce jour, commencent de nouveaux livres de comptes. Les festivités se terminent par des feux d’artifice au milieu de la nuit. C’est d’abord une réjouissance, un moment privilégié de rassemblement pour les familles, dont les membres s’offrent des bonbons et assistent ensemble à des spectacles présentés pour l’occasion.

Inde du Nord

Jodhpur International Folk Festival : Jodhpur (Rajasthan),
Ce festival est né d’une collaboration étroite entre JVF (organisateurs du Jaipur International Festival) et le Mehrangarh museum Trust. Il a lieu chaque année en même temps que le Marwar Festival au moment de la pleine lune de Sharad Poornima afin d’amener les meilleures augures sur le festival.
Plusieurs jours de performances artistiques où musiciens, chanteurs, danseurs, conteurs et artisans animeront nuit & jour le sublime fort de Meherangarh qui surplombe la ville bleue et le désert.
Dans la même veine que le festival de Jaipur, le festival de Jodhpur accueille de nombreux artistes locaux et internationaux sous l’étoile de la rencontre entre les cultures et de la création.

Marwar Festival : Jodhpur (Rajasthan),
Festival qui a lieu tous les ans à Jodhpur et qui a pour vocation de présenter l’art et la culture de la région de la ville bleue.

Inde du Sud

Nishagandhi Nritya Festival : Trivandrum (Kerala),
Le festival est organisé par l’office du tourisme du Kerala et se déroule au théâtre de plein air de Nishagandhi. Y sont présentées différentes formes de danses comme le Bharath Natyam, le Mohiniyattam, le Kathak, l’Odissi, ou encore des ballets contemporains et autres formes folkloriques.

Surya Nritya Utsav : Trivandrum (Tamil Nadu),
Festival de danse classique qui a lieu tous les ans à Trivandrum.

NOVEMBRE

Inde du Nord

Pushkar Fair (foire aux bestiaux) : Pushkar (Rajasthan),
Chaque année, à la pleine lune de novembre, des centaines de pèlerins viennent se purifier dans les eaux sacrées du lac de Pushkar.
Joignant l’utile au religieux, ils participent également à une grande foire au bétail où, au milieu des dunes, se négocient dromadaires, chevaux, vaches, chèvres et moutons.
Cette fête colorée attire des dizaines de milliers d’Indiens : éleveurs, agriculteurs, sâdhus, cavaliers, simples pèlerins et montreurs d’ours.
Une sorte de mystère du Moyen-Age dans un décor de mille et une nuits.

Foire de Sonepur : Patna (Bihar),
Cette immense foire agricole, qui dure un mois, se déroule dans les faubourgs de la ville, sur les rives du Gange. La longueur des quais de la gare ferroviaire permet l’acheminement du bétail par trains entiers. L’inauguration a lieu le jour de la pleine lune. On y négocie toutes sortes d’animaux : vaches, chevaux, chèvres, perroquets et bien souvent des éléphants. On y vend aussi du matériel agricole, des plantes et des semences.

Nanak Jayanti : Amritsar (Pendjab),
L’anniversaire de la naissance de Guru Nanak, fondateur de la religion Sikh, est célébré avec ferveur au Temple d’Or, dans la ville sacrée des Sikhs, Amritsar.

Jhansi Festival : Jhansi (Uttar Pradesh),
Tous les ans pendant une semaine, le Jhansi Festival permet de découvrir l’art, l’artisanat et la culture de la ville de Jhansi. Au programme, musique folklorique, danses, mushairas et Ghazals.

Urs Amir Khusrau : Delhi – Dargah Nizamuddin,
Festival de musique qwaali dédié à Amir Khusrau, poète, mystique, musicien, danseur, guerrier et courtisan du 13-14° siècle qui a fortement marqué l’histoire du Qawaali. Ce festival se déroule à la Dargah de Nizamuddin, le coeur des Qawwals.

Festival du Désert : Bikaner (Rajasthan),
Les festivités organisées dans cette ville du désert, au Rajasthan, sont plus modestes que celles de Jaisalmer en février, mais elles sont moins fréquentées par les touristes.

Inde du Sud

Dussehra :
Cette célébration qui a lieu sur l’ensemble du territoire fête la victoire du Bien sur le Mal. Elle est particulièrement élaborée dans certaines villes. Dans le Nord, les festivités marquent la victoire de Rama sur le démon Ravana pour sauver son épouse Sita. A Delhi, les salles de spectacle présentent une foule de pièces, danses et concerts classiques et contemporains ; des cycles de représentations nocturnes retracent le Ramayana. Old Delhi est le lieu de nombreuses processions et représentations spectaculaires en plein air du Ramayana. A Bénarès, un mois entier de spectacles nocturnes de Ram Lila et de concerts, chacun dans un lieu différent, se termine par une immense procession et lectures ininterrompues de la légende de Rama et Sita. A Calcutta où l’évènement s’appelle Durga Puja, les festivités se déroulent dans la ville pendant 3 semaines et célèbrent la déesse Durga, destructrice du Mal : fabriquées durant l’année, d’imposantes effigies peintes de couleurs vives et décorées de guirlandes sont dressées dans les rues et les Bengalis viennent les admirer lors de promenades nocturnes animées de concerts, danses et pièces de théâtre jusqu’au dernier jour, où les effigies sont emmenées dans les rues en procession jusqu’à l’Hooghly et immergées. A Mysore, cette fête, qui porte le nom de Dassera, célèbre le triomphe de Chamundeshvari sur le démon Mahishasura : 10 jours durant, danses et pièces de théâtre se succèdent pour se conclure par une procession et un feu d’artifice.

DÉCEMBRE

Inde du Nord

Losar festival :
Nouvel an Ladhaki.

Festival Tansen : Gwalior (Madhya Pradesh),
Ce festival est célébré tous les ans en Novembre/Décembre en mémoire au grand musicien Tansen. Celui-ci, musicien à la cour de l’empereur Akbar serait le père de la musique Hindustani et plus particulièrement du style Dhrupad. Des musiciens classiques renommés s’y retrouvent et jouent pendant 5 nuits entières près du tombeau de Tansen.

Inde du Sud

Sawai Gandharva Sangeet Mahotsav : Pune (Maharashtra),
L’un des plus grands festivals de musique hindustani.

Festival de la danse et des arts de Chennai : Chennai (Tamil Nadu), Mi-décembre à Mi-janvier
Quatre semaines durant, les meilleurs musiciens et danseurs classiques du pays se produisent chaque soir, souvent sous de simples tentes blanches dans les rues. Pour les visiteurs parcourant les temples du sud de l’Inde, c’est l’occasion de découvrir les musiques et danses créées dans l’enceinte des temples et à l’origine uniquement réservées à ces lieux.

Mohini Alankaram : Tiruchirapalli autrement appelée Trichy (Tamil Nadu),
A l’occasion de ces festivités, l’immense temple de Shri Ranganathasvamy se remplit de fidèles et d’éléphants sacrés pour toutes sortes de cérémonies. Deux autres fêtes ont lieu à cet endroit à peu près à la même époque : Vaikunta Ekadasi et le Car Festival.













Ce blog est un espace d'intégration et de recherche. Si vous n'avez pas vécu au plus profond de votre être c'est à dire intégré les fondements de ces articles ou de ces enseignements, vous ne pouvez pas les enseigner ou les transmettre mais simplement vous pouvez les pratiquer. Pour les pratiquer, Il ne s'agit pas de lire, il ne s'agit pas de citer, mais...
Vous devez entrer dans une pratique quotidienne !! dans tous vos instants.
Outre le fait qu'une bonne partie de ces articles font l'objet d'une méditation profonde, d'une reliance avec un flux certain d'énergie, il n'en est pas moins des courants de pensés, des pistes, des chemins à creuser pour le bien-être, la sérénité de votre corps, de votre esprit et de votre subtilité.




D'autre part, et selon les articles 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme du 4 novembre 1950 et 11 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne de 2000 : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières… » En conséquence, le site lesintuitions.com ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.




Ce site utilise des cookies uniquement pour le comptage et les positions géographiques des visiteurs.
Aucune information n'est vendue ou encore cédée à de tierces personnes.

Ces fonds sont destinés uniquement pour la tenue du site.
La Radio

Retrouver la prochaine radio
lasource8me PlayTheRadio
lasource8me Streaming

Languages
Le Wésak est le moment où l'union des énergies Bouddhique et Christique viennent ensemble pour bénir la Terre et toute l'Humanité à la Pleine Lune en Taureau de chaque année. Ne pas confondre avec l'anniversaire de Bouddha qui serait au mois de mai.

2015 : 27 Octobre 2020 : 31 Octobre
2016 : 16 Octobre 2021 : pas de lune en taureau
2017 : 4 Novembre 2022 : 8 Novembre
2018 : 24 Octobre 2023 : 28 octobre
2019 : 12 Novembre 2024 : 15 Novembre
2025 : 05 Novembre 2026 : 26 Octobre
Tous les Articles