Fêtes Bouddhistes

Ne pas croire
Il ne faut pas croire quelque chose parce qu’un sage le dit,
Il ne faut pas croire quelque chose parce que c’est d’usage,
Il ne faut pas croire quelque chose parce que c’est écrit,
Il ne faut pas croire quelque chose parce que c’est réputé être divin,
Il ne faut pas croire quelque chose parce qu’autrui y croit.
Croyez seulement ce que vous jugez être vrai pour vous.

 

Fêtes Bouddhistes

Anniversaire de Bouddha Gautama

  • 2011 : 17 mai
  • 2012 : 28 mai
  • 2013 : 17 mai
  • 2014 : 6 mai
  • 2015 : 1 juin
  • 2016 : 20 mai
  • 2017 : 10 mai

Le Biju est la fête religieuse bouddhiste la plus importante des Jumma. Elle a lieu, généralement au moment de la pleine lune, au début du mois d’avril. Elle marque la fin d’une année et le début de la nouvelle. Le biju se déroule sur plusieurs jours et se divise en trois moments importants : le ful biju, mul biju et gorjya porhya din.. Le ful biju est consacré à la préparation des festivités : décoration des maisons avec des fleurs. Le mul biju est le jour où on rend visite à chaque maisonnée, de village en village. Les jeunes femmes et les jeunes garçons vont chercher de l’eau fraîche aux sources et aux puits afin d’offrir des bains aux personnes âgées. Ces dernières donnent alors des bénédictions pour que les jeunes aient plus tard des enfants. Les maîtres de maison offrent alors les mets préparés pour la fête : des plats cuisinés, de l’alcool de riz fait maison, de la bière artisanale, des sucreries… et enfin, le gorjya porhya din est un moment de repos après le mul biju.

La Fête des fantômes ( guijie 鬼節 ) – nom officiel zhongyuanjie 中元節 – est une fête chinoise qui a lieu le 15e jour du septième mois lunaire, dit mois des fantômes. La tradition veut que pendant cette période soient relâchés sur terre les esprits retenus dans les enfers parce qu’ils ne reçoivent pas de culte, ou ne peuvent trouver la paix pour cause de mort violente ou de mauvaise conduite. Ces « esprits orphelins et fantômes sauvages » ( 孤魂野鬼 guhunyegui ) se voient offrir des repas réconfortants et des cérémonies pour leur délivrance. Le mois des fantômes est considéré comme dangereux. En effet, outre le fait que les esprits non apaisés sont susceptibles de jouer de mauvais tours, leur nature trop yin est préjudiciable à la santé des vivants. C’est pourquoi, traditionnellement, on évite autant que possible pendant cette période les activités et endroits à risque ainsi que les évènements importants (mariages, déménagements etc.).

L’Hana Matsuri (花祭り?, « la fête des fleurs » et l’anniversaire de Bouddha) est une fête bouddhiste se déroulant le 8 avril. Durant toute la journée, dans tous les temples bouddhistes du Japon, on verse sur les images ou statuettes de Bouddha un thé sucré que l’on nomme Amacha ou alors une boisson appelée Amazake.

Kathina, appelée aussi Kathen ou Kathina pinkama est une cérémonie bouddhiste qui a lieu dans les régions theravada durant le mois suivant la fin de la retraite monastique annuelle (octobre-novembre). À cette occasion, les laïcs offrent aux moines une pièce de tissu qu’ils doivent transformer en une nuit en une robe monastique. D’autres dons utiles ainsi qu’un repas sont également offerts. La cérémonie se tient le plus souvent dans un monastère, mais peut aussi avoir lieu dans une salle des fêtes ou un local privé. Traditionnellement, la pièce de tissu est tout d’abord paradée dans le village ou le quartier, parfois accompagnée d’un arbre à offrandes dans lequel sont accrochés d’autres dons.

Le Kotin Cibor Dan est une fête religieuse très importante pour les bouddhistes du Kapas Mahal, renommé par les colons britanniques Chittagong Hill Tracts en 1860. Le Kotin Cibor Dan a lieu au mois de novembre de chaque année dans presque tout le Korpos Mohol, selon un calendrier défini par les autorités religieuses. Cette fête continue la tradition de la cérémonie kathina qui avait lieu lorsque les moines achevaient leur retraite annuelle et se voyaient offrir des dons utiles, et en particulier de nouveaux habits. Ainsi, tous les temples (Kyong) bouddhistes ont leur Kotin Cibor Dan. Les participants, en général tous les villageois qui entretiennent le temple et les moines de la circonscription, donnent des offrandes (Dan) : des livres, des crayons, des fruits, des biscuits, des billets de banque accrochés sur un arbre fabriqué appelé kolpo turo gaj. Le surplus des offrandes est redistribué aux plus nécessiteux.

Le temple qui rassemble le plus de pèlerins est celui de la ville de Rangamati, appelé Raj Bono Vihar, où vit un moine bouddhiste connu sous le nom de Bono Bhante (prononciation : Bono Bhanté). Ce Kyong, situé près du palais royal du roi des Chakma (Devasish Roy en 2005), organise lors de cet événement une nuit entière de tissage de robes de moines (Cibor). Le jour suivant, ces robes terminées en une nuit depuis le tissage jusqu’à la couture sont offertes aux moines lors de la cérémonie finale, à l’occasion de laquelle plus de 150 000 pèlerins viennent écouter le prêche du Bono Bhante.

Loy Kratong (ou Loi Krathong, Thaï ลอยกระทง) est une fête célébrée chaque année dans toute la Thaïlande. Elle a lieu lors de la pleine lune du 12e mois du calendrier thaï lunaire traditionnel ; dans le calendrier occidental, ceci se produit généralement en novembre. Cette tradition a débuté à Sukhothai mais est à présent fêtée dans toute la Thaïlande, les festivités de Chiang Mai et d’Ayutthaya étant particulièrement célèbres. Dans le Nord du royaume, à Chiang Mai notamment, Loy Kratong est l’occasion d’un spectaculaire lâcher de lanternes emportées par des ballons cylindriques à air chaud (lanternes célestes). Loy Kratong est l’une des fêtes amusantes et joyeuses de la tradition thaïe.

Le Nouvel An Lao, appelé Pimai, Pii mai ou encore Pee may (Lao : ປີໃໝ່, littéralement « année nouvelle ») est célébré chaque année généralement entre le 13 et le 16 avril. Il s’agit d’une fête liée au bouddhisme theravāda, célébrée également en Birmanie (Thingyan), au Cambodge (Chaul Chhnam), en Thaïlande (Songkran) et chez les Dai du Yunnan.
Il s’agit d’une fête de l’eau, correspondant au moment le plus chaud de l’année, peu avant le début de la saison des pluies.

O-Bon (お盆?) ou simplement Bon (?, sans le préfixe honorifique) ou Urabon est un festival bouddhiste japonais honorant les esprits des ancêtres. O-Bon existe depuis plus de 500 ans et fut importé de Chine. Au fil des ans, cette fête religieuse s’est transformée en un jour férié consacré à la réunion de famille durant laquelle les gens des grandes villes retournent à leur ville natale et s’occupent des tombes de leurs ancêtres. Un festival de danse, le Bon-Odori ou danse Bon, est traditionnellement donné pendant ces trois jours fériés.
O-Bon présente une certaine similitude avec le jour des morts au Mexique.

La Perahera ou Esala Perahera (fête de la dent) est une fête bouddhiste annuelle qui se déroule chaque été à Kandy, capitale religieuse du Sri Lanka, en juillet ou en août. Elle est marquée par dix jours de processions nocturnes d’éléphants caparaçonnés à travers la ville, accompagnés de danseurs.

Poya est le jour de la pleine lune dans les pays d’Asie du Sud Est. C’est l’occasion de célébrer un évènement de la vie du Bouddha. Les jours de Poya, les magasins sont fermés, on ne boit pas d’alcool et l’on respecte un régime végétarien. La nuit, le clair de lune appelle les êtres à s’interroger sur l’éphémère et le transitoire.

Le jour de Poya du mois de mai (pleine lune du mois de mai) commémore la naissance, l’illumination et la mort du maître Bouddha. Ce jour de Poya particulier est appelé Vesak.

Songkran (thaï สงกรานต์) est le nom thaïlandais de la fête du nouvel an bouddhique. Propre au Bouddhisme theravāda et basée sur le calendrier lunaire, elle est fêtée également en Birmanie (Thingyan), au Cambodge (Chaul Chhnam), au Laos (Pimay) et chez les Dai du Yunnan.

En Thaïlande, les réjouissances attachées à cette fête, originellement mobiles, sont désormais fixes afin de faciliter la vie civile : elles ont lieu tous les ans du 12 au 15 avril, mais suivant les villes, les dates peuvent varier. Cependant, la date exacte du nouvel an est toujours tributaire du cycle lunaire. Elle correspond aussi à la période la plus chaude de la saison sèche. Traditionnellement, les gens rentrent dans leur famille et font acte de respect envers leurs aînés en leur versant un peu d’eau parfumée sur les mains. Si cette tradition se perpétue dans les familles, ses manifestations publiques ont énormément évolué et, aujourd’hui, la fête est devenue prétexte à de gigantesques batailles d’eau dans les rues des villes. A Chiang Mai notamment, où cette fête est particulièrement célébrée, des pick-up chargés de bidons d’eau et de jeunes gens défilent dans les rues le long desquelles la foule est massée, « armée » de seaux d’eau. Les deux groupes, motorisés et piétons, s’aspergent mutuellement dans une ambiance bon enfant.













Ce blog est un espace d'intégration et de recherche. Si vous n'avez pas vécu au plus profond de votre être c'est à dire intégré les fondements de ces articles ou de ces enseignements, vous ne pouvez pas les enseigner ou les transmettre mais simplement vous pouvez les pratiquer. Pour les pratiquer, Il ne s'agit pas de lire, il ne s'agit pas de citer, mais...
Vous devez entrer dans une pratique quotidienne !! dans tous vos instants.
Outre le fait qu'une bonne partie de ces articles font l'objet d'une méditation profonde, d'une reliance avec un flux certain d'énergie, il n'en est pas moins des courants de pensés, des pistes, des chemins à creuser pour le bien-être, la sérénité de votre corps, de votre esprit et de votre subtilité.




D'autre part, et selon les articles 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme du 4 novembre 1950 et 11 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne de 2000 : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières… » En conséquence, le site lesintuitions.com ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.


Ces fonds sont destinés uniquement pour la tenue du site.
Languages
Le Wésak est le moment où l'union des énergies Bouddhique et Christique viennent ensemble pour bénir la Terre et toute l'Humanité à la Pleine Lune du Taureau de chaque année. Ne pas confondre avec l'anniversaire de Bouddha qui serait au mois de mai.

2015 : 27 Octobre 2020 : 31 Octobre
2016 : 16 Octobre 2021 : pas de lune en taureau
2017 : 4 Novembre 2022 : 8 Novembre
2018 : 24 Octobre 2023 : 28 octobre
2019 : 12 Novembre 2024 : 15 Novembre
2025 : 05 Novembre 2026 : 26 Octobre
Tous les Articles