Énergie sexuelle et désir sexuel

Épi de Blé
Écouter l’article

Énergie sexuelle et désir sexuel

A l’image de l’épi de blé, je dirai que nous sommes fait de plusieurs milliers de grains. Si nous regardons de très loin, nous pouvons observer simplement sa forme, et tout au plus quelques détails généraux. Mais si nous nous rapprochons, nous allons observer des détails, et nous allons nous rendre compte qu’un épi de blé et bien plus complexe que la forme simple que nous avons observé auparavant. Et si nous nous rapprochons encore et encore, et même si nous prenons une loupe, nous allons observer bien plus de détails qu’une simple forme, et si nous prenons un microscope nous allons pourvoir accéder à tout un système fonctionnel sur un simple épi de blé. Avec notre corps c’est la même chose.

Au plus nous nous observons, au plus nous travaillons sur les couches opaques (les facteurs obscursissants de notre esprit) qui nous empêchent de voir notre intérieur, nos fonctionnements et, au plus nous allons observer et vivre de l’intérieur tout nos mouvements dans la simplicité ou la complexité de l’observateur.

Prenons l’énergie sexuelle, qui au départ pourrait se traduire par des stimuli simples. Une chaleur, un picotement ou encore un frétillement, puis accompagnés de fluides, de modifications organiques, une alchimie qui se met en fonctionnement, un sentiment plutôt agréable et un débordement d’envie, de plaisir. Ce qui va conduire à un besoin d’exprimer, de partager cette énergie, cet état.

Bien entendu c’est un synopsis bien plat, comparativement à ce que l’on pourrait en dire. Et comme la naissance d’une envie serait très complexe à développer ici et étant unique pour chacun d’entre nous, je vous propose de porter votre attention sur cette partie de votre corps, qui sert à bien plus de fonction que vous pouvez penser. Il n’y a pas que le plaisir, ou la reproduction. L’organe sexuel est un organe qui sert à l’apport énergétique primaire du corps, des 7 glandes vitales, tout le système énergétique, et je ne parle pas que des méridiens de la médecine chinoise mais aussi de l’alchimie énergétique du corps connecté à des dimensions et des plans subtiles.

Passer outre l’envie, le désir montant et, regarder, observer ce qui se passe. Est-ce un apport énergétique, est-ce un équilibrage de mes énergies intérieures, est-ce un débordement et donc une distorsion de fonctionnement ou, peut être, une vibration à atteindre, à vivre juste dans l’instant ? Ça c’est pour la vision du résultat. Mais lorsqu’on regarde plus attentivement les composants, on s’aperçoit, qu’il y a beaucoup « d’ingrédients » à ce simple fonctionnement. Quel est l’origine, quel est le départ, la naissance de cette envie ? Un conditionnement ? Telle situation devant atteindre un trop plein avant d’activer l’envie ou telle situation étant reliée directement au « formatage » de l’enfance qui mène directement à l’envie et qui déclenche cette envie. Pareil pour le plaisir etc.

Nous devons « prendre une loupe » pour définir notre fonctionnement exact à ce sujet car, notre réel plaisir en dépend. Notre conception même du plaisir en dépend. Car savez-vous exactement et très précisément ce qui vous fait plaisir ? Je ne parle pas de quantités d’objets plus impressionnant les uns que les autres mais votre réel plaisir et dans la continuité, votre réelle envie. Celui ou celle qui vous laisse dans un état heureux. Comblé intérieurement, comme si l’âme était reconnue et comme si vous aviez atteint un état.
Tout au plus nous sommes dans une recherche pour combler les trous de notre cheminement, ce que nous faisons avec, certes, quelques graviers de plaisir ou encore quelques cailloux de désirs, mais les trous perdures et sont toujours présent. Nos réelles envies, désirs, aspirations sont alors re sollicitées et nous nous trouvons dans une recherche nouvelle….Un autre cycle commence avec de nouvelles situations et nous recommençons et croyons que nous évoluons.

Imaginez vous si je vous dis, vous prenez (allez soyons large) 2 minutes de plaisir sexuel actuellement, (ce serait plutôt en seconde qu’il faudrait compter…) et simplement en portant notre attention sur notre fonctionnement et de ce fait, reconnaître le plaisir sexuel au bon moment, vous pourriez passer de quelques secondes à 30 minutes. Ce serait très motivant n’est-ce pas ?

Et bien c’est en observant, de manière précise et profonde, le fonctionnement de notre appareil sexuel et des observations dans le fonctionnement de nos stimuli de désir et de plaisir, que nous allons pouvoir définir qu’il y a, dans un premier temps, deux énergies différentes. L’énergie sexuelle qui apporte un flux continuel d’énergie (dont fait partie l’énergie vitale, le « Qi ») qui vient équilibrer tout le système glandulaire (7 glandes principales, et ce n’est qu’une petite partie…).

L’envie sexuel, de sexe qui est, dans une observation purement énergétique, un débordement, parfois même une distorsion d’énergie ou encore un surplus de flux énergétique ou mieux un état vibratoire à atteindre ou à vivre dans l’instant, de l’apport énergétique de l’appareil sexuel.

Alors Énergie sexuelle ou Désir sexuel ?

On confond souvent les deux termes. On les amalgame, on dit que c’est la même chose, le même sujet, et pourtant, ce sont deux choses bien différentes, deux pôles bien distinct. Par exemple, si l’on parle du sang et de la pulsation du sang, ce sont deux choses différentes. Ce serait également la même vue d’esprit que de parler de l’énergie vitale, le « Qi » et, du support de l’énergie vitale, le « Chen ». Il y a deux fonctions bien différentes, inter-dépendantes, mais différentes.

SS le 14ème Dalaï Lama disait : La plupart des suicides sont commis à un moment d’émotion extrême. En tant qu’être humain, nous ne pouvons pas prendre une décision aussi radicale sur un seul coup de colère, du désir ou de l’angoisse. Agir de façon impulsive, c’est courir de grands risques de se tromper. Puisque nous sommes capable de réfléchir, attendons d’être calme et détendu avant de commettre l’irréparable.

Ramenons cela à une échelle plus petite ou subtile. Le corps doit revenir à sa fonction normale, sans peur, sans débordement d’émotion, dans un état méditatif et (cela ne veut pas dire calmer nos ardeurs ou encore refouler nos envies), à ce moment là, nous pouvons prendre une décision, nous pouvons entrer dans l’observation de soi, de notre fonctionnement interne et entrer dans sa connaissance. Pourquoi cela ? parce qu’un corps aligné peut ressentir, voir, observer de façon précise et profonde. Si l’on veut observer dans la subtilité du fonctionnement du corps, la différence entre l’énergie sexuelle et l’envie de sexe, l’état méditatif doit être pratiqué. Petit rappel pour l’état méditatif, 25% d’attention, 25% de vigilance, 50% d’espace.

Dans notre fonctionnement « normal », nous sommes dans un continuel état extrême. Nous ne savons quasiment rien de notre corps, tout au plus nous appliquons ce qu’on nous a dit, ou mieux, ce que l’on nous a dit qui était bon. On ne se pose pas de question, si c’est bon ou on nous dit que c’est bon, alors on le fait.

Nous ne nous posons plus de question. Nous sommes dans un état extrême aussi pour nos ressentis. Ressenti sexuel car c’est le sujet de cet article.

Parce que là, vu que le sujet est tabou pour pratiquement 99% des familles, lorsqu’on est ado, nous avons que très peu de données sur les jeux de la séduction, ou encore sur les rapports humain simples ou même sur le plaisir. Plaisir de tous les sens (nos 5 sens).

Si c’est réellement du plaisir que j’éprouve ou simplement cela me plait et même poussé plus loin : « qu’est-ce un orgasme ? » ou encore : « qu’est-ce que la nourriture énergétique, un ajustement d’énergie sexuelle, une montée énergétique subtile etc ? « .

L’énergie sexuelle est une énergie au même titre que la force de vie qui nous anime. La vision de cette force de vie que nous avons, nous permet de nous faire croire que nous ressentons un désir sexuel. L’obligation de conscience, de connaissance de notre corps, nous permet de dissocier ces deux forces présentes. La force de vie qui nous anime, l’énergie sexuelle et, bien à part, le désir sexuel, que nous avons empli dans notre conscience et amalgamé pour nous faire ressentir un désir plus grand. Car plus jeune, nous voulons ressentir de manière magistrale cette vie dans laquelle nous sommes catapultés. Alors on rajoute, on rajoute….

Les stimuli (auditifs, olfactifs, visuels, kinesthésiques, gustatifs et le ressenti profond) nous permettent de ressentir un désir et de le mettre en pratique.
Étant enfant nous formons nos « réflexes » pour associer situations, stimuli et ressentis. Lorsqu’une situation est cencés nous apporter du plaisir et que notre quota d’état vibratoire dans cette situation est atteint, nous nous désintéressons de cette situation, ou mieux, nous allons chercher encore plus de stimuli pour exprimer ou ressentir ou exulter ce plaisir que nous devons absolument ressentir. Parce que Situation A + Stimuli B = forcément plaisir.

L’énergie sexuelle est l’énergie première. Elle nous permet de vivre, de nourrir les 7 glandes (Glandes sexuelles, surrénales, pancréas, thymus, thyroïde, pituitaire, pinéale) qui assurent la nourriture énergétique vitale de notre corps et au delà du fonctionnement physique. Cette nourriture nous en avons besoin et c’est notre source vitale pour le fonctionnement de notre corps, de nos organes, de nos péristaltismes et de nos connexions extérieures…

La frontière est infime entre l’énergie sexuelle et l’utilisation détournée, c’est à dire, la canalisation de cette énergie à des fins de plaisir et non de nourriture. Elle est infime, mais ce que je veux bien vous faire comprendre c’est que l’acte sexuel comme nous le pratiquons aujourd’hui pourrait être bien plus bénéfique et bien plus long si nous apportons un peu plus de conscience et d’observation pour cette région. L’acte peut être un échange, et non un vol d’énergie, une source d’inspiration ou encore une nourriture bien plus bénéfique que celle que nous prenons normalement.

Pourquoi disons nous que c’est une énergie sexuelle ?
Parce que le premier organe qui reçoit ce courant énergétique c’est notre organe sexuel. Ce courant anime les fonctions des organes sexuels et c’est par cette énergie que nous nourrissons nos désirs, nos envies sexuelles. Pourquoi ? parce que nous avons reçu comme premier stimuli, qu’une suscitation de cette région amène une pratique sexuelle et un plaisir.

Si nous observons notre fonctionnement de façon neutre, nous remarquons qu’une activation de l’énergie sexuelle est généralement bloquée par notre croyance. Alors que la fonction première de nos organes sexuels c’est d’apporter l’équilibre dans toutes les autres glandes du corps humain et bien plus.

Quand on travaille sur l’énergie sexuelle il y a beaucoup de personnes qui ressentent un désir montant, une envie de pratique sexuelle. Cela, généralement, dénote une distorsion. Et surtout une dispersion totale de l’énergie nouvelle. Autrement dit, les autres glandes se déchargent et viennent compenser le manque d’apport énergétique. Cela a des effets dévastateurs sur notre comportement, notre esprit, les fonctionnement de nos organes, les flux, s’en trouvent modifiés etc, etc. Et si l’on rajoute un dose de refoulement ou encore de déni de ces fonctionnements nous tombons dans des blocages. Qui dit blocage, dit amas énergétiques, maladies, cancers etc.

Aussi, et pour certains exercices Taoïstes, comme l’exercice du cerf par exemple, il est conseillait de le pratiquer quotidiennement pour corriger les distorsions qui pourraient subvenir. Ainsi, le désir sexuel sera plus précis lorsqu’il naîtra et l’énergie sexuelle sera bien plus fluide et nourrissante. Exercice différent pour chaque sexe, l’exercice du cerf confère un sérieux renforcement des glandes, une meilleures tonicités de la conduite de l’énergie vitale et, un meilleur alignement terre-ciel du corps humain. Il vous permet de maintenir une réserve d’énergie en ayant des organes sexuels forts. Ne pas oublier, que tout ce qui est pratiqué à l’excès conduit à la faiblesse ou à l’épuisement de l’énergie.

Des respirations sont aussi proposées pour aider dans la fluidité des fonctionnements de notre corps. Respirations qui se reposent sur les circuits des glandes et les entrées et les sorties des énergies du corps.

Bien à vous

Hervé

 













Ce blog est un espace d'intégration et de recherche. Si vous n'avez pas vécu au plus profond de votre être c'est à dire intégré les fondements de ces articles ou de ces enseignements, vous ne pouvez pas les enseigner ou les transmettre mais simplement vous pouvez les pratiquer. Pour les pratiquer, Il ne s'agit pas de lire, il ne s'agit pas de citer, mais...
Vous devez entrer dans une pratique quotidienne !! dans tous vos instants.
Outre le fait qu'une bonne partie de ces articles font l'objet d'une méditation profonde, d'une reliance avec un flux certain d'énergie, il n'en est pas moins des courants de pensés, des pistes, des chemins à creuser pour le bien-être, la sérénité de votre corps, de votre esprit et de votre subtilité.




D'autre part, et selon les articles 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme du 4 novembre 1950 et 11 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne de 2000 : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières… » En conséquence, le site lesintuitions.com ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.




Ce site utilise des cookies uniquement pour le comptage et les positions géographiques des visiteurs.
Aucune information n'est vendue ou encore cédée à de tierces personnes.

Ces fonds sont destinés uniquement pour la tenue du site.
Languages
Le Wésak est le moment où l'union des énergies Bouddhique et Christique viennent ensemble pour bénir la Terre et toute l'Humanité à la Pleine Lune en Taureau de chaque année. Ne pas confondre avec l'anniversaire de Bouddha qui serait au mois de mai.

2015 : 27 Octobre 2020 : 31 Octobre
2016 : 16 Octobre 2021 : pas de lune en taureau
2017 : 4 Novembre 2022 : 8 Novembre
2018 : 24 Octobre 2023 : 28 octobre
2019 : 12 Novembre 2024 : 15 Novembre
2025 : 05 Novembre 2026 : 26 Octobre
Tous les Articles