Archives mensuelles : octobre 2013

Prendre soin de soi 01

horlogeLa vie consiste à vivre et vivre est une fonction. Cette fonction se décrit par une formule taoïste qui s’exprime mathématiquement :

Supposition :       F = fonction, O = organe, E= énergie  ==> F = O + E

Pour qu’il y ait fonction, il doit y avoir organe et énergie. Un organe sans énergie est un organe mort. Et l’énergie pure sans organe est un fantôme. La vie n’aura de signification, ou de fonction, que si l’organe et l’énergie sont présents simultanément. Outre les nombreuses méthodes pour exploiter et utiliser l’énergie, pour équilibrer les systèmes d’organes, les taoïstes ont aussi élaboré des méthodes pour conserver l’équilibre énergétique d’organes spécifiques. Ces méthodes reposent sur l’utilisation du temps mesuré selon l’horloge biorythmique, qui permet de redresser les déséquilibres en dispersant (affaiblissant) l’énergie ou en tonifiant (renforçant) l’énergie.

CONTINUER LA LECTURE

Énergie sexuelle et désir sexuel

Épi de Blé
Écouter l’article

Énergie sexuelle et désir sexuel

A l’image de l’épi de blé, je dirai que nous sommes fait de plusieurs milliers de grains. Si nous regardons de très loin, nous pouvons observer simplement sa forme, et tout au plus quelques détails généraux. Mais si nous nous rapprochons, nous allons observer des détails, et nous allons nous rendre compte qu’un épi de blé et bien plus complexe que la forme simple que nous avons observé auparavant. Et si nous nous rapprochons encore et encore, et même si nous prenons une loupe, nous allons observer bien plus de détails qu’une simple forme, et si nous prenons un microscope nous allons pourvoir accéder à tout un système fonctionnel sur un simple épi de blé. Avec notre corps c’est la même chose.

Au plus nous nous observons, au plus nous travaillons sur les couches opaques (les facteurs obscursissants de notre esprit) qui nous empêchent de voir notre intérieur, nos fonctionnements et, au plus nous allons observer et vivre de l’intérieur tout nos mouvements dans la simplicité ou la complexité de l’observateur.

Prenons l’énergie sexuelle, qui au départ pourrait se traduire par des stimuli simples. Une chaleur, un picotement ou encore un frétillement, puis accompagnés de fluides, de modifications organiques, une alchimie qui se met en fonctionnement, un sentiment plutôt agréable et un débordement d’envie, de plaisir. Ce qui va conduire à un besoin d’exprimer, de partager cette énergie, cet état.

Bien entendu c’est un synopsis bien plat, comparativement à ce que l’on pourrait en dire. Et comme la naissance d’une envie serait très complexe à développer ici et étant unique pour chacun d’entre nous, je vous propose de porter votre attention sur cette partie de votre corps, qui sert à bien plus de fonction que vous pouvez penser. Il n’y a pas que le plaisir, ou la reproduction. L’organe sexuel est un organe qui sert à l’apport énergétique primaire du corps, des 7 glandes vitales, tout le système énergétique, et je ne parle pas que des méridiens de la médecine chinoise mais aussi de l’alchimie énergétique du corps connecté à des dimensions et des plans subtiles.

Passer outre l’envie, le désir montant et, regarder, observer ce qui se passe. Est-ce un apport énergétique, est-ce un équilibrage de mes énergies intérieures, est-ce un débordement et donc une distorsion de fonctionnement ou, peut être, une vibration à atteindre, à vivre juste dans l’instant ? Ça c’est pour la vision du résultat. Mais lorsqu’on regarde plus attentivement les composants, on s’aperçoit, qu’il y a beaucoup « d’ingrédients » à ce simple fonctionnement. Quel est l’origine, quel est le départ, la naissance de cette envie ? Un conditionnement ? Telle situation devant atteindre un trop plein avant d’activer l’envie ou telle situation étant reliée directement au « formatage » de l’enfance qui mène directement à l’envie et qui déclenche cette envie. Pareil pour le plaisir etc.

Nous devons « prendre une loupe » pour définir notre fonctionnement exact à ce sujet car, notre réel plaisir en dépend. Notre conception même du plaisir en dépend. Car savez-vous exactement et très précisément ce qui vous fait plaisir ? Je ne parle pas de quantités d’objets plus impressionnant les uns que les autres mais votre réel plaisir et dans la continuité, votre réelle envie. Celui ou celle qui vous laisse dans un état heureux. Comblé intérieurement, comme si l’âme était reconnue et comme si vous aviez atteint un état.
Tout au plus nous sommes dans une recherche pour combler les trous de notre cheminement, ce que nous faisons avec, certes, quelques graviers de plaisir ou encore quelques cailloux de désirs, mais les trous perdures et sont toujours présent. Nos réelles envies, désirs, aspirations sont alors re sollicitées et nous nous trouvons dans une recherche nouvelle….Un autre cycle commence avec de nouvelles situations et nous recommençons et croyons que nous évoluons.

Imaginez vous si je vous dis, vous prenez (allez soyons large) 2 minutes de plaisir sexuel actuellement, (ce serait plutôt en seconde qu’il faudrait compter…) et simplement en portant notre attention sur notre fonctionnement et de ce fait, reconnaître le plaisir sexuel au bon moment, vous pourriez passer de quelques secondes à 30 minutes. Ce serait très motivant n’est-ce pas ?

Et bien c’est en observant, de manière précise et profonde, le fonctionnement de notre appareil sexuel et des observations dans le fonctionnement de nos stimuli de désir et de plaisir, que nous allons pouvoir définir qu’il y a, dans un premier temps, deux énergies différentes. L’énergie sexuelle qui apporte un flux continuel d’énergie (dont fait partie l’énergie vitale, le « Qi ») qui vient équilibrer tout le système glandulaire (7 glandes principales, et ce n’est qu’une petite partie…).

L’envie sexuel, de sexe qui est, dans une observation purement énergétique, un débordement, parfois même une distorsion d’énergie ou encore un surplus de flux énergétique ou mieux un état vibratoire à atteindre ou à vivre dans l’instant, de l’apport énergétique de l’appareil sexuel.
CONTINUER LA LECTURE

Extrait d’enseignement…

Tantra - Daniel OdierExtrait…Tout se passe dans la hâte depuis combien de temps n’avons nous pas mangé un fruit avec délectation, depuis combien de temps n’avons nous embrassé à en perdre le souffle, à sentir un vertige, une rougeur du visage, une intense circulation d’énergie dans tous le corps ? Depuis combien de temps n’avons nous pas parcouru de nos lèvres l’intégralité du corps de c,lui où celle que nous aimons ? Depuis combien de temps n’avons nous pas flairé le monde? Depuis combien de temps n’avons nous pas deviné l’angoisse ou la joie d’un être à son odeur ? Depuis combien de temps notre regard ne s’est il pas perdu sur les ailes merveilleuses d’un papillon, sur les nuages, sur les étoiles, sur l’écorce d’un arbre, dans le regard d’un autre être humain ? Depuis combien de temps n’avons nous pas compris ce qu’un être humain nous disait, non par ses mots mais par les inflexions de sa voix, sa qualité vibratoire, sa sonorité ?
Sans une connexion profonde avec la choses le Cœur ne s’ouvre pas. Tout ce que nous excluons de notre expérience, par principe, par croyance, par peur, par idéal, par ignorance ou par manque d’attention nourrit nos systèmes de protection qui se transforment lentement en prison. Il arrive un jour où nous sommes si bien protégés que les autres ne pensent même plus à nous parler, à nous regarder, à nous toucher, à nous goûter ou à nous écouter…..

Tantra de Daniel Odier aux éditions Pocket

Le mouvement journalier

Ratatouille01Janvier 2013

Sentir ce mouvement courir, s’activer, prendre possession de la totalité de mon corps en créant l’émotion, le sentiment, le désir de plaisir, la vie, les battement de mon coeur, le souffle, l’émanation de mon corps…
Mais est-ce vraiment ma nature divine ?
Est-ce vraiment cela, moi ?

Je perçois autre chose. Quelque chose de plus grand, de plus joyeux, de plus lumineux… et sans cette possession, ce besoin de conquérir, d’avoir l’espace intérieur… C’est entre cette possession et la matière dont est fait mon corps. C’est comme si je définissais le bonheur par cette sensation.
Un sourire, une ouverture…Serait ce être UN que de conscientiser, de percevoir, de voir, de sentir, de humer de gouter, de toucher la multitude de parties dont on est fait, dont on est composé ?

Je crois que oui. Oh oui ça vibre ! Et la compréhension, passe par la connaissance, l’intégration, le je suis ou plutôt j’y suis !

Oh oui c’est un point à sentir, mais si subtile, et je comprend qu’il ne peut être fait que dans ce moment, car il est si fragile par son inconstance, mais si puissant par sa plénitude son existence, sa brillance. Je veux replonger dans ce moment….

Les acteurs ?
Lâcher tout ou plutôt lâcher le devoir d’explication, le devoir de le garder, plus rien n’a d’importance… être dans la tranquillité, la sérénité, être comblé, pas par ce que l’on obtient mais par ce que l’on reçoit de soi même… enfin…
J’ai la sensation que la vie peut commencer

Mais est-ce que ça va durer ? Je m’en fou ! car 1 seconde de cet état vaut toute une vie, vaut la peine d’être là !!!
C’est comme le rire d’un enfant, de son enfant, le sourire, le regard…tout devient si….présent !

Et le sens de passer un chouette après midi devient multiple

Les liens provocants des effets secondaires

Effets SecondairesNous avons tous des liens avec les objets, les plantes, les animaux, les êtres humains, les parties plus subtiles de notre vie comme les ambiances, les couleurs, les sons, la nature etc.. la liste est longue et il serait fastidieux de l’énumérer ici.

En résumé, il s’agit de notre environnement complet, complexe, qui agit sur notre manière de vivre, d’être, de donner, de recevoir, de partager etc. Nous regardons entre 1 et 10% de notre environnement. C’est à dire que nous posons un regard sur très peu de chose qui se passe autour de nous et en nous. De plus, nous ne sommes pas observateur, neutre, mais nous nous fondons dans cet environnement. Ainsi nous portons des énergies, de l’information, des ressentis, des émotions, qui sont obsolètes. Qui appartiennent à des situations qui paraissent terminées ou que nous croyons terminées.

Poser le regard avec une ouverture complète, c’est à dire ouvrir nos ressentis, nos perceptions sur chaque chose ou les évènements passés et présent et, sentir, percevoir si le cycle est bel et bien fini, fermé, passé et intégré dans notre être.

Auquel cas, le rappel se fera dans la neutralité la plus complète.
Nous pouvons même poser le regard sur la phrase que nous venons de dire, pour ressentir les « effets » que nous venons de créer ! et regarder si un ajustement doit être posé pour terminer le cycle mis en mouvement. C’est comme une musique…

Vous verrez que lorsque nous pratiquons le rappel, les souvenirs, nous avons une ou plutôt même des attaches, des accroches, à ces situations. Nous avons rattaché des émotions plus que moins bien gérées, nous avons comblé avec des gravas de souffrance ce terrain, et recouvert le tout avec de la fuite.
Cela fonctionne avec les situations, les évènements, mais aussi avec tout notre environnement et y compris les personnes. Ces liens, lorsqu’ils sont emplis d’émotions, de quelque chose, même infime, que nous avons posé (une espèce de traqueur), font partis de notre vibration, de notre état d’être.

Comme chacun le sait, nous attirons ce que nous vibrons !
CONTINUER LA LECTURE













Ce blog est un espace d'intégration et de recherche. Si vous n'avez pas vécu au plus profond de votre être c'est à dire intégré les fondements de ces articles ou de ces enseignements, vous ne pouvez pas les enseigner ou les transmettre mais simplement vous pouvez les pratiquer. Pour les pratiquer, Il ne s'agit pas de lire, il ne s'agit pas de citer, mais...
Vous devez entrer dans une pratique quotidienne !! dans tous vos instants.
Outre le fait qu'une bonne partie de ces articles font l'objet d'une méditation profonde, d'une reliance avec un flux certain d'énergie, il n'en est pas moins des courants de pensés, des pistes, des chemins à creuser pour le bien-être, la sérénité de votre corps, de votre esprit et de votre subtilité.




D'autre part, et selon les articles 10 de la Convention européenne des droits de l’Homme du 4 novembre 1950 et 11 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne de 2000 : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières… » En conséquence, le site lesintuitions.com ne remplace en aucune façon une consultation médicale ou les conseils de tout autre professionnel de santé. Seul votre médecin généraliste ou spécialiste est habilité à l’établissement d’un diagnostic médical et à l’établissement du traitement adapté qui en découle.


Ces fonds sont destinés uniquement pour la tenue du site.
Languages
Le Wésak est le moment où l'union des énergies Bouddhique et Christique viennent ensemble pour bénir la Terre et toute l'Humanité à la Pleine Lune du Taureau de chaque année. Ne pas confondre avec l'anniversaire de Bouddha qui serait au mois de mai.

2015 : 27 Octobre 2020 : 31 Octobre
2016 : 16 Octobre 2021 : pas de lune en taureau
2017 : 4 Novembre 2022 : 8 Novembre
2018 : 24 Octobre 2023 : 28 octobre
2019 : 12 Novembre 2024 : 15 Novembre
2025 : 05 Novembre 2026 : 26 Octobre
Tous les Articles